Un peu d'histoire pour vous éclairer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est alors que l'histoire tourne mal ...

Message par epsilon le Ven 27 Mar 2009 - 11:11

En février 2008, un communiqué laconique présente les résultats trimestriels Lire T3 07-08 . Ils ne sont pas conforme aux attentes mais la Direction d'ARES en minimise l'importance. L'amélioration sur les services ( 8%, soit 8M€) ne compense pas la baisse sur les infrastructures (-22%, soit -42 M€). C'est la seule information qui aura circulé depuis la clôture de l'augmentation de capital.

Le 19 mars 2008, surprise, ARES annonce la mise en vente de la suite ARCOLE Lire Vente Arcole .
Aucune explication n'accompagne ce revirement stratégique. Comment justifier de lever des fonds notamment pour développer un logiciel maison et, moins de 6 mois plus tard, vendre ce produit ? Comment justifier que l'on prend le chemin inverse de la stratégie annoncée: développer les services ? Encore plus bizarre, le matin même de cette annonce, le PDG était interrogé par Distributique et n'avait pipé mot Lire Ou va ARES .

15 mai 2008, communiqué de presse du CA 2007/2008 par lequel il est discrètement écrit que le résultat opérationnel sera négatif sur l'exercice Lire CA 07-08 . Nous remarquons l'absence de chiffres précis ou même d'évaluation, 45 jours après la clôture des comptes.

19 juin 2008, communiqué très laconique, les activités "infrastructures" sont mises en vente Lire Vente Infras . C'est un revirement total. Or, on se souvient de la phrase de M. Berjamin "Si ARES arrête de vendre du matériel, ARES est mort!". Où est la vérité ? Pourquoi ces changements ? Et toujours pas de chiffres sur les résultats annuels ...

L'explication attendue arrive le 11 juillet 2008, Lire ROC 07-08 : ARES va mal et ca se voit. Le résultat net tombe à -29 M€.

D'où cet événement majeur, le redressement judiciaire prononcé le 21 juillet 2008: Lire Annonce RJ

Avec le recul, nous posons une question légitime. Lors de l'augmentation de capital lancée fin 2007, avons nous été loyalement informés de la situation réelle ? Comment une entreprise repartie gaillardement à l'assaut du marché pendant l'année 2007 (relire les communiqués rassurants) a-t-elle pu plonger aussi rapidement ?

epsilon

Nombre de messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un peu d'histoire pour vous éclairer

Message par epsilon le Jeu 26 Mar 2009 - 20:44

Un peu d'histoire ancienne ...

Ce paragraphe est destiné à mettre au courant tout visiteur qui s'intéresserait depuis peu aux vicissitudes subies par la société ARES.
D'avance, je remercie tout contributeur qui pourrait compléter ou corriger ce qui suit.

ARES est une entreprise du secteur informatique. Elle a été fondée en 1986 par M. Maurice Bourlier. ARES s'est progressivement développée d'une part dans l'édition et la mise en oeuvre d'applications de gestion pour de grandes organisations et d'autre part dans la vente et installation d'infrastructures. Ses partenaires étaient, sont peut-être encore, Oracle, Novell, HP, IBM, etc.

Son développement jusqu'en 2003, date du retrait progressif du fondateur, semble régulier et prometteur. Elle atteint 450 M€ de chiffre d'affaires pour 1900 salariés. Entre 2003 et 2006, pour des raisons encore obscures (mésentente sur la statégie ? faiblesses inconnues ? passage de relais hasardeux ? lutte de pouvoir intestine ?), la situation devient chaotique.

En 2006, M. Michel Berjamin est nommé PDG de Groupe ARES. Ancien de Transiciel, il avait été acteur dans la fusion Transiciel/Sogeti et avait été nommé DG de Sogeti France. Il insiste sur la conservation des activités "infrastructures" tout en développant les activités "services" Lire Infras vitales

Début 2007, M.Berjamin confirme des annonces précédentes selon lesquelles la situation s'améliore. Lire ARES à l'équilibre . Le retour à l'équilibre d'exploitation est confirmé pour mars 2008.
L'affirmation est reprise en juin 2007, Lire ROC de 5% .

En octobre 2007 est réalisée une augmentation de capital de 10 M€ dont 2 M€ prévus pour financer le développement d'ARCOLE (Une suite de logiciels de gestion commerciale/paie/RH) . Lire AK 10M€

Nous apprenons un projet d'acquisition d'entreprises vouées à la vente d'infrastructures: Adequat et Databail en décembre 2007.

Puis un communiqué daté 18 décembre 2007 indique une tendance favorable Lire S1 07/08


Dernière édition par epsilon le Jeu 2 Avr 2009 - 17:31, édité 1 fois

epsilon

Nombre de messages : 71

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum